Climatiser sa maison, Il faut y penser dès maintenant!

Chaque été les demandes d'installation de climatisation montent en flèches avec la chaleur.

Mais pourquoi attendre l'été? Quels sont les avantages de la climatisation réversible en hiver?

(Lire la suite…)

Partager cet article :

Tout savoir sur les pompes à chaleur

Vous souhaitez tout connaitre des pompes à chaleur AIR/EAU?

Savez-vous que la pompe à chaleur s'installe sur de la construction neuve tout comme en rénovation d'un chauffage centrale qu'il soit au fioul ou au gaz, sur un plancher chauffant aussi bien que sur des radiateurs.

 En effet, le principe de la pompe à chaleur est de capter les calories

présentes dans l’air extérieur. 
C’est le principe de la Thermodynamique.

On transporte les calories présentes dans l’air extérieur vers l’intérieur de l’habitation grâce à un circuit frigorifique fermé et étanche.

Faites des économies d'énergie avec mon-ecoconstruction.com

L’installation se compose d’un groupe extérieur qui va puiser les calories présentes dans l’air jusqu’à -10° Celsius pour les envoyer vers un compresseur.

L’énergie captée va être multipliée par 4 et va ensuite être  acheminée dans le circuit de chauffage central de l’habitation ainsi qu’éventuellement dans le circuit d’eau chaude sanitaire.

Lire la suite…….

Partager cet article :

LES NOUVEAUX TARIFS D’ACHAT DE L’ELECTRICITE PHOTOVOLTAIQUE

La commission de Régulation de l'Energie a délibérée sur les nouveaux tarifs d'achat de l'électricité d'origine solaires applicable du 1er avril au 30 juin 2012.

  • Pour une installation intégrée au bati < à 9kWc sur un bâtiment à usage d’habitation principale, le tarif est de 37.06Cts/Kwh,  et 32.42Cts pour les installation de plus de 9kWc et inférieures à 36kWc.
  • Pour une installation intégrée au bati sur un bâtiment à usage principal d'enseignement ou de santé <à 36kWc , le tarif est de 27.23Cts/Kwh et 0Cts au delà de 36kWc.
  • Pour une installation intégrée au bati sur les autres batiments <à 9kWc , le tarif est de 23.61Cts/Kwh et 0Cts au delà de 9kWc.
  • Pour une installation bénéficiant de la prime d’intégration simplifiée au bati < à36kWc, le tarif est de 20.35Cts/Kwh et 19.34Cts/Kwh pour les installations comprises entre 36 et 100kWc, et 0Cts au delà des 100kWc.
  • Pour une installation non intégrée au bati en Métropole le tarif est de 10.79Cts/Kwh.

L’arrêté du 05 mars 2011 fixe le nouveau tarif de rachat de l’électricité produite par une installation photovoltaïque raccordée au réseau pour l’année 2011. ce tarif sera revue chaque trimestre en fonction du nombre de demande de raccordement déposé auprès d'ERDF.
En effet, La loi  modernisation prévoit le rachat de l’électricité produite par une installation de panneaux photovoltaïques par un contrat d’une durée ferme de 20 ans.

La CRE explique sa baisse de -7.5% pour le résidentiel et de -9.5%  pour les autres installations par le fait que

"Les bilans des demandes de raccordement transmises par les gestionnaires de réseaux publics d’électricité à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) totalisent pour le trimestre d’indice N=1 une puissance crête cumulée de 55,72 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d’intégration au bâti et situées sur des bâtiments à usage principal d’habitation et de 161,46 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif d’intégration simplifiée au bâti et les installations souhaitant bénéficier du tarif d’intégration au bâti situées sur un bâtiment à usage principal autre qu’un usage d’habitation".

Pour en savoir plus :http://www.cre.fr/documents/deliberations/communication/tarifs-photovoltaique-du-1er-juillet-au-30-septembre-2011

 

Les professionnels de la filières n'ont pas finit d'être décus par les promesses des politiciens; Madame la Ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet ayant déclaré récemment vouloir relancer la filière. Les nouveaux tarifs se vont pas dans le bon sens. A suivre.

Partager cet article :

Nouveaux taux des crédits d’impôts 2012 sur l’amélioration de l’habitat

Les articles 81 à 83  de la Loi des finances 2012 modifie les taux des crédits d'impôts applicables au titre des dépenses effectivement supportées pour l'amélioration de la qualité environnementale du logement dans l'article 200 quarter du Code des Impôts.

Aiinsi, pour l'année 2012, les taux applicables de l'article 200 quarter sont :

 

 

  A compter de 2012
Cas général 38 %
Equipements de production d'électricité utilisant l'énergie radiative du soleil 13 %
Pompes à chaleur (autres que air/air) dont la finalité essentielle est la production de chaleur, à l'exception des pompes à chaleur géothermiques. 18%
Pompes à chaleur géothermiques dont la finalité essentielle est la production de chaleur. 31 %
Pompes à chaleur (autres que air/air) thermodynamiques dédiées à la production d'eau chaude sanitaire. 31 %
Pose de l'échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques. 31 %
Chaudières et équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses :  
- cas général ; 18 %
- en cas de remplacement des mêmes matériels. 31%

Mais attention, ces taux ne sont pas les taux définitifs.

En effet, l'article 83 de la Loi des finances 2012 prévoit une diminution de 15% de tous les avantages en impôt résultant des réductions et crédits d'impôt retenus pour l'année 2012(à l'exception de ceux mentionnés aux articles 199 sexdecies, 199 undecies C et 200 quater B du même code )

Ainsi les véritables taux auquels peuvent prétendre les contribuables pour l'année 2012 sont les suivants :

 

TAUX APPLICABLES APRES DIMINUTION DES 15% A compter de 2012
Cas général 32 %
Equipements de production d'électricité utilisant l'énergie radiative du soleil 11 %
Pompes à chaleur (autres que air/air) dont la finalité essentielle est la production de chaleur, à l'exception des pompes à chaleur géothermiques. 15 %
Pompes à chaleur géothermiques dont la finalité essentielle est la production de chaleur. 26 %
Pompes à chaleur (autres que air/air) thermodynamiques dédiées à la production d'eau chaude sanitaire. 26 %
Pose de l'échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques. 26 %
Chaudières et équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses :  
- cas général ; 15 %
- en cas de remplacement des mêmes matériels. 26 %

A NOTER EGALEMENT : le plafonds des dépenses pour chacun des travaux sont modifiés par l'article 18b du Code Général des impôts, annexe 4

qui prévoit un plafond de dépenses à :

-> 150€/m² de parois opaques isolées par l'extérieur et 100€/m² pour les parois opaques isolées par l'intérieur

-> 1000€ /m² de capteurs solaires pour les chauffe-eau solaires

-> 3200€/Kwc installé en panneaux photovoltaiques.

 

Le crédit d'impôt pour l'amélioration de la qualité environnementale du logement vit ses dernières années (la fin est prévue pour 2015) alors les derniers hésitants à en profiter pour faire des travaux de rénovation  n'ont cas se dépécher avant sa disparition totale.

Il est bon de rappeler que les coûts des travaux d'amélioration sont généralement trés vite amortis par les économies en énergies qu'ils permettent de faire et le crédit d'impôt n'est qu'un coup de pouce supplémentaire qui devrait en motiver plus d'un à passer à l'action.

Vous souhaitez calculer les économies d'énergies que vous pouvez obtenir en effectuant des travaux, faites votre simulation énergétique gratuitement sur

Partager cet article :

Baisse du tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque

Le Premier Ministre, François FILLON, a annoncé ce mardi 22 février 2011 dans un communiqué de presse une baisse d'environ 20% du prix d'achat de l'électricité photovoltaïque à compter du 10 mars 2011.

Le premier Ministre a rappelé que les objectifs du Grenelle de l'environnement en matière de production d'énergie photov oltaique fixé pour 2012 sont d'ores et déjà atteints.

Le nouveau dispositif de soutien à la filiière doit donc trouver un équilibre entre la hausse des coûts pour le consommateurs d'électricité et l'émergence de la véritable filière industrielle.

Le nouveau tarif de base qui devrait être instauré avoisinerait les 46 centimes d'euros le Kwh.   

(Lire la suite…)

Partager cet article :